mardi 11 avril 2017

Lectures #10

đź“š Critiques des mangas lus du 13/03 au 26/03 2017 đź“š


De retour avec deux semaines inhabituellement chargées. Il est rare que je lise autant (tout de même 15 mangas !) en période de cours. Je ne sais pas trop ce qui m'est arrivé, mais tant mieux, parce que j'ai de quoi dire !



🌟 LES NOUVEAUTÉS 🌟

* Coeur de hĂ©risson - tome 01 (Nao INACHI


RĂ©sumĂ© Ă©diteur :  Hozuki est le mauvais garçon du lycĂ©e, connu pour ĂŞtre bagarreur et insociable… Seule Kii, une fille de sa classe, le voyant comme un hĂ©risson sur la dĂ©fensive, se prend d’affection pour lui et lui adresse la parole. Une amitiĂ© naĂ®t entre eux, Ă©voluant rapidement en amour du cĂ´tĂ© de la jeune fille. Or, face Ă  Hozuki qui n’arrive pas Ă  faire la diffĂ©rence entre ces deux sentiments, leur relation s’annonce compliquĂ©e…

Ce que j'en ai pensĂ© : Comme prĂ©vu, cette rencontre entre un garçon plein d'Ă©pines mais au coeur tendre et d'une jeune fille aussi douce qu'un agneau fonctionne Ă  merveille. C'est trop choupi, tout doux; rien de très nouveau sous le soleil mais qu'importe, c'est une lecture bonbon qui s'apprĂ©cie parfaitement quand on la prend comme telle. Lire ma critique (plus complète) du tome 1

Ma note :  ★★★★☆



* Moving Forward - tomes 01 et 02 (Nagamu NANAJI)


RĂ©sumĂ© Ă©diteur Sourire pour quoi ? Sourire pour qui ? Pour masquer ses blessures… ou exprimer sa joie ? Kuko, jeune lycĂ©enne, affiche toujours un sourire radieux ! Mais autour d'elle, personne ne semble soupçonner que derrière cette apparente bonne humeur se cache une profonde douleur. Ni son père. Ni Kiyo, son voisin mĂ©tisse. Ni Ibuki, son amie d'enfance fan de shĂ´jo mangas. Seul Outa, jeune Ă©tudiant en Ă©cole d’art, rĂ©ussit Ă  lire en elle, au-delĂ  des apparences. Car en rĂ©alitĂ©, depuis sa plus tendre enfance, Kuko souffre d'une absence : de celle d'une mère dĂ©cĂ©dĂ©e lors du grand sĂ©isme de KobĂ©. Alors, pour exorciser tout son mal-ĂŞtre, la jeune fille aime tenir son blog photo, sur lequel elle poste "sa vision du monde", Ă  travers le regard des animaux. Mais l'arrivĂ©e dans son quartier d'un garçon plus perspicace que les autres pourrait bien chambouler son quotidien…

Ce que j'en ai pensĂ© : Je ne vais pas m'Ă©tendre, je le ferais dans un article spĂ©cifique, mais !! J'ai Ă©normĂ©ment Ă  dire sur le sujet. Les louanges vont pleuvoir, parce que j'ai pas mal d'euphorie Ă  dĂ©verser sur ce shĂ´jo Ă´ combien prometteur qui pourrait bien, Ă  son issue, devenir un beau classique du genre, comme l'avait fait auparavant Orange. Du moins, c'est ce que je souhaite Ă  cette oeuvre au charme indescriptible, sincère et vrai. Loin des amourettes sans "fond", Moving Forward apporte une vraie rĂ©flexion sur l'image que l'on montre de soi et celle que l'on veut montrer, Ă©tant adolescent, ainsi que plein d'autres sujets, en passant par les classiques (les premiers amours), aux difficultĂ©s de "crĂ©er" et de se reconstruire quand on a Ă©tĂ© brisĂ©. Une très belle dĂ©couverte qui devrait contenter, et plus si affinitĂ©s, le plus grand nombre ! Fait partie du top 5 de Mars 2017.

Ma note : ★★★★★


* The Ancient Magus Bride - tome 01 (Kore YAMAZAKI)


RĂ©sumĂ© Ă©diteur : Chisé Hatori a 15 ans. Elle n’a ni famille, ni talent particulier, ni aucun espoir dans la vie. Un jour, elle est vendue à un sorcier, un non-humain dont l’existence remonte à la nuit des temps... Il la prend sous son aile pour faire d’elle sa disciple et lui annonce qu’à terme, elle deviendra son épouse. Alors, les aiguilles qui semblaient à tout jamais figées dans son cĹ“ur se mettent à tourner de nouveau, petit à petit...

Ce que j'en ai pensĂ© : Enchanteur, magique, brillant... C'est peut-ĂŞtre ce que vous avez lu ou entendu Ă  propos de The Ancient Magus Bride. Et je ne donnerais pas entièrement tord aux personnes qui l'affirment. Doucement, mais surement, ce premier volume des aventures de ce magicien Ă  l'apparence hors norme et de son apprentie pose les bases avec confiance. On dĂ©couvre un univers magique, pas si surprenant ni mĂŞme inĂ©dit, mais avec un traitement reposant et assez doux. L'histoire du dragon mourant, par exemple, parvient Ă  elle-seule Ă  crĂ©er une atmosphère douce-amère finalement assez unique et mĂ©morable Ă  la fois. Et, on ne va pas se mentir : la relation entre Elias et Chise est truculente, dĂ©jĂ  très forte et douce, tant et si bien qu'on peine Ă  les quitter. On comprend aisĂ©ment pourquoi ce manga fait le succès de Komikku.

Ma note : ★★★★★


🌟 LES SUITES đźŚź

* Nana - tomes 08 Ă  17 (Ai YAZAWA


RĂ©sumĂ© Ă©diteur : Nana Osaki et son groupe Blast consacre le plus clair de leur temps Ă  leur rĂ©pĂ©titions pour prĂ©parer leur dĂ©but de carrière de musiciens professionnels. De son cotĂ© Nana Komatsu coule des jours heureux, filant le parfait amour avec Nobu. Mais, son passĂ© mouvementĂ© la rattrape, fatiguĂ©e et malade, elle prend rendez-vous chez le docteur...

Ce que j'en ai pensĂ© : Attention, spoilers ! Et une cure YAZAWA, une ! Cela faisait un petit bout de temps que je n'avais pas touchĂ© Ă  Nana, je me suis bien rattrapĂ©e et mon jugement continue Ă  ĂŞtre très, très positif. L'Ă©poque oĂą cette sĂ©rie m'indiffĂ©rait me semble tellement loin que j'ai l'impression que c'est un rĂŞve, tant je me suis attachĂ©e aux hĂ©roĂŻnes et divers personnages qui Ă©voluent Ă©normĂ©ment. Il y a beaucoup Ă  dire sur ces 10 volumes que j'ai dĂ©vorĂ© avec un amour grandissant envers cette mangaka qui a dĂ©finitivement marquĂ© sa gĂ©nĂ©ration. Quel talent renversant ! 

Je crois que, malgrĂ© ses airs fantaisistes, jamais hĂ©roĂŻne n'avait sonnĂ© aussi vrai que Nana Komatsu. C'est une joie, mais en mĂŞme temps un dĂ©chirement que de la voir grandir aussi rapidement, obligĂ©e par les Ă©vĂ©nements qui s'abattent sur elle, signe d'une Ă©poque rĂ©volue. J'aimais la Nana et ses gamineries, j'aime plus encore la Nana "femme", qui se prend en main, trĂ©buche mais reste digne, sublime et douce. Les rĂ´les semblent s'Ă©changer avec Nana Osaki, qui sombre de plus en plus, jusqu'Ă  l'inĂ©vitable : sa disparition. De son dĂ©but de dĂ©pression, ses crises d'angoisse Ă  cette rupture brutale, il nous manque encore des passages, qui rendent le tout encore plus mystĂ©rieux. Sa relation avec Ren, qui Ă©tait jusque lĂ  reprĂ©sentative du couple "de rĂŞve", prend un chemin plus sombre, qui sert le coeur. Nana suffoque plus qu'elle ne vit Ă  ses cĂ´tĂ©s, elle est Ă©crasĂ©e par cette relation oĂą quelque chose s'est brisĂ©, mais toujours unie par un amour sincère. De son cĂ´tĂ©, Ren doit choisir entre le bonheur de celle qu'il aime et ce qu'il voudrait d'elle, une dualitĂ© qu'il peine Ă  faire disparaĂ®tre. Pour couronner le tout, la vraie famille de Nana resurgit au travers d'un talent de narration Ă©blouissant, qui aime jouer avec le lecteur avide d'informations. 

Je ne peux pas conclure sans parler de Nobu, notre chouchou Ă  tous / toutes, qui se remet difficilement de la fuite de son coup de foudre. MalgrĂ© tout, je suis heureuse de le voir goĂ»ter au bonheur avec Asami, avec laquelle il forme un couple très mignon et amusant. La mangaka Ă©toffe de plus en plus l'histoire des membres de Trapnest, en misant particulièrement sur Takumi, que l'on aime autant que l'on mĂ©prise, et Reira. Vous vous en seriez doutĂ© : mon petit coeur tout mou fond pour l'amour que se portent la chanteuse et Shin, un couple qui me donne autant envie de sautiller partout que de pleurnicher en couinant : "Ça ! C'est du romantisme !". Je prie pour un dĂ©nouement (oui, j'y crois) heureux, parce que je ne vois pas qui pourrait plus le mĂ©riter qu'eux. 

Jugez-en par la taille de mon pavĂ© : il y a Ă©normĂ©ment Ă  dire sur Nana, une vraie rĂ©fĂ©rence qui n'a pas volĂ© son titre, portĂ© par les personnages les plus humains du monde du shĂ´jo et la dĂ©finition la plus juste de l'expression "doux-amer". 

Ma note :  ★★★★★



* Platinum End - tome 02 (Tsugumi OHBA (S) et Takeshi OBATA (D))


RĂ©sumĂ© Ă©diteur :  Ă€ peine entrĂ© au lycĂ©e, Mirai est transpercĂ© par une flèche rouge. L'auteur de ce tir n'est autre que... Saki, la fille qu'il aime depuis toujours. De son cĂ´tĂ©, Metropoliman, qui avait dĂ©fiĂ© les autres candidats, leur donne cette fois-ci rendez-vous pour s’allier et former une Ă©quipe. OpportunitĂ© Ă  saisir ou piège Ă  Ă©viter ?

Ce que j'en ai pensĂ© : De retour aux cĂ´tĂ©s de Mirai pour un volume bien plus riche que le prĂ©cĂ©dent ! Et pour cause : durant trois chapitres, la tension est Ă  son comble dans un ingĂ©nieux face Ă  face avec le fameux Metropoliman, un jeune homme tellement calculateur qu'il en fait froid dans le dos. Je vais ĂŞtre franche : bien que bon, Platinum End manque tout de mĂŞme Ă  mon sens d'un petit quelque chose indĂ©finissable. Toutefois, j'ai rĂ©ussi le temps de ces quelques pages Ă  oublier cette gĂŞne, ce qui a considĂ©rablement amĂ©liorĂ©e ma lecture. Outre l'alliance sympathique entre Mirai et son joli love interest, c'est surtout la scène du stade qui m'a emballĂ©e. Comme Ă  leur habitude, les auteurs rendent cette scène très bavarde et "technique", mais pas moins plaisante. La confrontation s'annonce explosive avec un Metropoliman toujours plus mystĂ©rieux. J'imagine qu'il a ses raisons pour agir ainsi et cela me rend vraiment curieuse. Le tournant qu'il provoque dans l'histoire commence Ă  fissurer les idĂ©es pacifistes de Mirai. On se demande pendant combien de temps le hĂ©ros pourra rester aussi pur !

Ma note ★★★★☆


Et vous, quelles sont vos lectures favorites du moment ?
Si vous les avez lu, que pensez-vous des mangas évoqués dans cet article ?

Infos complémentaires


- Coeur de hĂ©risson, 1 volume disponible aux Ă©ditions KazĂ© (6€79 le volume). Tome 2 Ă  paraĂ®tre le 24 mai 2017. 

- Moving Forward, 2 volumes disponibles aux Ă©ditions Akata (6€95 le volume). Tome 3 Ă  paraĂ®tre le 11 mai 2017. 
- The Ancient Magus Bride, 6 volumes disponibles aux Ă©ditions Komikku (7€90 le volume). 


- Nana, 21 volumes disponibles aux Ă©ditions Delcourt (6€99 le volume). SĂ©rie en pause.

- Platinum End, 4 volumes disponibles aux Ă©ditions KazĂ© (6€99 le volume). Tome 5 Ă  paraĂ®tre le 31 mai 2017. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire