samedi 8 août 2015

Nana - tome 07

Source résumé
Résumé: (SPOILER) Le concert tant attendu qui devrait marquer un tournant dans la carrière professionnelle des Blast arrive enfin. Les fans de plus en plus nombreux se bousculent devant la salle de concert. Tout semble donc aller bien pour Nana O. Mais ce n’est pas le cas de Nana K. dont l’absence de sa colocataire, lui pèse beaucoup. Mais c’est surtout son avenir qui la travaille. Quand trouvera-t-elle enfin la stabilité sentimentale qu’elle recherche. Et ce n’est pour l’instant pas avec Takumi qu’elle peut envisager quoi que se soit. Aussi quand Nobu lui redéclare sa flamme, elle ne peut qu’écouter son coeur et se jette dans ces bras. Cette nouvelle idylle lui redonne du courage. Et c’est donc motivée qu’elle décide de quitter Takumi. Mais n’ayant pas la possibilité de lui avouer en face, c’est au téléphone qu’elle le lui annonce. Mais Takumi n’a pas bien saisi la chose et pense qu’elle est simplement fâché. Nana elle e tirer un trait sur lui et part retrouver Nobu.




Avant de lire la critique...

- Découvrir Nana
- Lire la critique du tome précédent



Avec ce tome, cela se confirme à nouveau : Nana est vraiment un beau coup de cœur. Avec son ambiance si particulière, la série continue de me séduire et je la redécouvre totalement. Je comprends enfin pourquoi le nom de Ai Yazawa est sur les lèvres de quasi toutes les shôjovores... 
Ce tome se consacre en grande partie à Nana Komatsu et à l'évolution compliquée de ses sentiments. Tout comme dans le volume précédent, la jeune femme s'embourbe dans sa relation qui semble sans lendemain avec Takumi. Elle a bien conscience que tout ça ne la mènera à rien, qu'elle se fait souffrir en restant à ses côtés, mais elle ne parvient pas à le quitter pour autant. Parce qu'il est peut-être le seul de son entourage auquel elle ne craint pas de montrer ses défauts. Pour moi, c'est très clair, même si cette relation assez particulière est intéressante et permet d'approfondir l'héroïne, elle ne me plaisait pas et je n'attendais qu'une chose : qu'elle se termine. Aussi, même si c'est maladroit et surement pas fini pour Takumi, cela m'a fait plaisir de voir Nana se prendre un peu en main. Ça reste douloureux pour elle, mais je suis convaincue que son couple avec Nobu a beaucoup plus d'avenir et d'intérêt pour elle. 
Concernant ces deux là, ça m'a vraiment plu de voir leur couple se concrétiser. Depuis un ou deux volumes, on peut même dire que je n'attendais que cela. On sent les problèmes arriver à des kilomètres (trop de bonheur dans Nana, c'est louche) et Hachi a un petit côté "princesse indécise" qui n'est pas des plus rassurant, mais si on oublie cela, c'est que du bonheur! Le couple est tout simplement attendrissant et ils semblent faits l'un pour l'autre. Même si je passe plus mon temps à m'inquiéter pour lui qu'autre chose, j'ai trouvé Nobu vraiment touchant dans ce tome. Et qu'est-ce que la scène de la confession du jeune homme, où Nana lui confie ses craintes était belle ! La mangaka sait vraiment écrire de beaux moments sans trop en faire. 
Du côté de l'autre Nana, on en voit peu, peut-être trop peu justement. J'étais contente que les choses commencent à bouger du côté de son groupe, mais d'un autre côté, j'ai l'impression que l'on en voit de moins en moins à ce propos. Enfin, peut-être que je parle trop tôt. Reste que du personnage en lui-même, on aperçoit une nouvelle facette : celle d'une personne pas si indépendante qu'elle l'affirme, ou plutôt possessive même. Sa remarque à propos de Hachi et Nobu m'a fait me poser des questions en tout cas. Enfin, reste que le lien très fort qui unit les deux jeunes filles est touchant à voir. J'aime beaucoup les scènes qui les réunissent. 
Avec ce septième tome, Ai Yazawa parvient de nouveau à m'émouvoir et à me faire m'attacher aux personnages. Je me suis totalement prise d'affection pour eux et leurs complications amoureuses m'ont touchée. Encore une réussite donc, pour ce shôjo qui n'a pas volé sa réputation d'incontournable. 
Au final... 


▲ J'aime la tournure que prennent les événements concernant le couple Nana/Nobu
Nana Komatsu devient de plus en plus attachante
▲ Des personnages qui font toujours très "vrais"
▲ De très jolies scènes


Fiche technique... 

Nom VO: ナナ - tome 7
Origines: Japon - 2002
Date de publication FR: 05 décembre 2003
ScénarioYAZAWA Ai
DessinsYAZAWA Ai
Type: Shôjo - tranche de vie, romance, drame
Editions: Delcourt - 190 pages NB
Age conseillé: 14 ans +
Prix public: 6€99

Aucun commentaire:

Publier un commentaire