jeudi 22 novembre 2012

Princesse Kilala, tome 4

Résumé :
Kilala doit encore rassembler quatre pierres précieuses pour sauver le royaume de Paradisos. Cette fois, elle va traverser deux univers, celui de la Belle et la Bête, et celui de la Belle au Bois dormant ! Mais elle rencontre aussi une rivale de taille, Sylphie – une princesse qui n’est autre que... la fiancée de Rei ! Elle doit donc user de toutes ses qualités, pour amadouer la terrible Bête, pour vaincre le mépris de Sylphie et pour combattre la sorcière Maléfique qui veut tuer la princesse Aurore !


Bon, je sais que j'ai encore trois tome, logiquement, à rattraper avant, mais autant faire le dernier tome lu tout de suite. Euh... Vous me suivez ? ^^

Je récapitule donc ici ce que je pensais de cette série jusqu'alors. Pour moi, les premiers tomes de Princesse Kilala possédaient une certaine magie, telle un conte de fées... Disney. Car si nous restons dans le shôjo traditionnel, la patte Disney est donc très présente, vous l'aurez compris, grâce aux nombreuses princesses que Kilala va croiser sur son chemin. C'est donc une série que je prend beaucoup de plaisir à suivre, malgré ses quelques faiblesses narratives lorsque Kilala regagne son monde.

Dans le tome précédent, Kilala et le jeune prince de Paradisios, Rei, s'étaient mutuellement avoués leurs sentiments et filaient le parfait petit amour. Shôjo l'oblige, il fallait donc une rivale pour notre héroïne, incarnée ici en la personne de Sylphie, belle et sûre d'elle. Et cerise sur le gâteau, elle est également princesse et fiancée à Rei. Autant dire les choses franchement, ce personnage m'a convaincue, sans pour autant être d'une grande utilité. Sa personnalité n'est pas vraiment ce qu'on peut qualifier d'innovante, et je dois dire que cela m'a quelque peu déçue.

Mis à part ça, ce tome suit parfaitement les trames des précédents, et fait même preuve d'un peu plus d'action... A la sauce Princesse Kilala bien sûr ^^! Notre jeune héroïne/collégienne/futur princesse fait donc la rencontre de deux princesses : Belle et Aurore. Ce qui m'a plu, je dois l'avouer, c'est bien les changements que s'apportent l'une pour l'autre dans les deux cas. Les princesses apprennent des valeurs morales à Kilala, qui mûrît chaque fois un peu plus et de son côté, la jeune fille résout les problèmes des personnes qu'elle adule tant. On reste également dans une atmosphère très similaire à celle des dessins animés Disney et une nouvelle fois, le travail remarquable de Nao Kodaka m'aura impressionnée. Tout est représenté à l'identique, que ce soit les méchants ou même les nombreux serviteurs de la Bête que nous rencontrons ici.

Côté romance, on est toujours dans le très mignon, et même si je suis plutôt habituée à lire des shôjos maintenant, je dois dire que ça réchauffe toujours autant le coeur ^^

Bref, un quatrième tome à la hauteur des précédents, toujours aussi dynamique et magique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire