lundi 15 octobre 2012

City Hall, tome 1

Dans l'optique de faire ma critique du second tome dès demain, je me suis dis qu'avant, il vaudrait mieux faire celle du premier volume... Et la voici ;)


Résumé : 
Imaginez un monde où tout ce que vous écrivez prendrait vie. Imaginez maintenant qu’un individu utilise cette arme avec les plus sombres desseins... À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, les forces de police de City Hall n’ont d’autre choix que de faire appel à deux des plus fines plumes de Londres : Jules Verne et Arthur Conan Doyle ! 
Source : Manga news

Je précise tout d'abord que ce manga est français et que quelque part (je ne sais pas exactement où lol) sont sortis trois tomes et que la série est terminée. Mais comme en France, il n'y a qu'un tome de sorti ... Voilà.

Je n'ai jamais été attirée par les mangas d'origine française, mais à ma lecture de City Hall, force m'a été de constater qu'ils pouvaient eux aussi être de grande qualité. Pour commencer, l'histoire est très originale. Nous nous retrouvons dans une Angleterre victorienne. Avec l'utilisation du papier et son pouvoir fantastique, les humains ne tardent pas à provoquer une grande catastrophe, engendrant une terrible guerre. A l'issue de ce combat, le papier se voit banni, et l'on n'en trouve plus aucune trace dans le monde. C'est ce que les forces de police pensaient du moins, car cette arme semble avoir refait son apparition, et entre des mains bien mal attentionnées. Avec le pouvoir fantastique que l'on découvre au papier, nous nous retrouvons donc dans le passé, mais avec des touches futuristes, nous plongeant donc dans un monde steam punk. Mais plus qu'originale, elle se révèle également prenante, bourrée d'action, de petites touches d'humour et sans temps morts. Il y a aussi un aspect "je contrôle une créature que j'ai crée" qui se révèle très intéressante, mais je ne vous en dirais pas plus.

Les dessins sont d'une rare beauté pour une production française (de mon humble avis ) Bien que les décors soient riches en détail, nous ne perdons pas pour autant les personnages de vue. Du fait que la trame se déroule dans une Angleterre victorienne, les habits des protagonistes ne sont pas en reste, et sont réalisés avec beaucoup de soin. Un sans faute graphique.

Pour finir, les personnages sont très attachants. D'un côté, nous avons "l'homme de main", Jules Verne, un brun sarcastique, mais pas moins intelligent et de l'autre, "l'homme de pensée", Arthur Conan Doyle, brillant penseur et nous sortant des déductions impressionnantes, digne du créateur de Sherlock Holmes (ça m'a fait d'ailleurs penser à la merveilleuse série BBC Sherlock Holmes :') Il y a une véritable alchimie entre les deux jeunes hommes que je trouve vraiment drôle, tout en finesse. Néanmoins, je trouve que le personnage d'Amélia arrive bien vite, brisant cette relation qui venait tout juste de s'intensifier.


Un excellent manga français que je recommande à tous, historique tout en mélant le futuriste, personnages drôles et savants, histoire riche et originale... Bref, un sans faute pour moi!


3 commentaires:

  1. Hello !... je suis le dessinateur de City Hall !

    Rémi et moi te remercions pour les tous ces beaux compliments :))

    on est très content que ça t'aies plu :)

    RépondreSupprimer
  2. Heureuse de voir un auteur si talentueux sur ta page miss ! ;)
    Eh puis bah vive City Hall mon gros coup de coeur de l'année <3

    RépondreSupprimer
  3. @ Jules Verne,

    Merci d'être passé sur mon blog et merci pour dessiner un si beau manga ;)

    RépondreSupprimer