samedi 10 septembre 2016

Le mari de mon frère - tome 01



Résumé : 


Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l'arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n'est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l'homme qu'il aimait. Yaichi n'a pas alors d'autre choix que d'accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses…




Elles l'ont encore fait : les éditions Akata reviennent de nouveau avec un manga hors du commun, brillant et tout bonnement indispensable. Avec Le mari de mon frère, l'éditeur nous propose un titre familial touchant et pertinent, qu'il faudrait faire lire à tous les homophobes... Et aux autres !


Que faire quand le mari étranger de son frère jumeau récemment décédé et avec qui on n'avait plus aucun contact surgit, soudain, dans notre vie ? C'est à ce "problème" que va être confronté Yaichi, jeune père élevant seul sa petite fille. L'accueillant au départ par obligation et ne pouvant réprimer sa gêne, l'homme va voir sa vision de l'homosexualité totalement changée après l'arrivée de ce Canadien haut en couleur et surtout, grâce aux yeux emplis de candeur et d'émerveillement de sa petite fille. Ainsi, le manga va mettre en avant plusieurs problématiques extrêmement pertinentes, comme le regard des autres, qui est "l'épouse" du couple et bien d'autres clichés que l'on entend régulièrement sans que l'on réfléchisse vraiment aux conséquences que peuvent avoir ces mots. L'acceptation de l'homosexualité est également traitée à travers les deux frères, s'étant éloignés après le coming out de Ryoji. J'ai vraiment adoré la façon dont la petite Kana relève ces questions, sans aucune arrière pensée et accepte quelque chose qui, somme toute, est on ne peut plus naturel, avec sa vision d'enfant. C'est principalement pour ce genre de passages qu'il faudrait le faire lire au plus grand nombre. 

Mais en dehors de cela, le manga parle tout aussi bien famille et difficultés à surmonter la perte d'un proche. Les scènes où les trois sont réunis montrent indirectement qu'une famille n'est pas forcément composée comme on l'imagine trop souvent. De la même manière que Un drôle de père et tant d'autres évoquent les pères célibataires, on peut y voir, ici et sous un autre angle, une famille pas plus différente que les autres. Pour l'instant, les deux hommes restent toujours un peu séparés par la barrière de la gêne que Yaichi a dressé malgré lui, mais j'ai vraiment hâte de les voir interagir ensemble (et je ne parle pas d'un retournement amoureux ou que sais-je encore). 

Je n'aurais pas grand chose à dire sur les personnages pour le moment, car ils restent plutôt cantonnés dans leur rôle. C'est surtout Mike qui se différencie du lot de par son caractère très enjoué, là où Yaichi est bien plus réservé. Le duo fonctionne ainsi à merveille, l'un déridant peu à peu l'autre et émerveillant Kana. J'espère que l'auteur prendra un peu de temps pour nous parler de Ryoji et de sa rencontre avec Mike, par exemple, dans les prochains volumes. 

Une autre bonne initiative se glisse entre les pages : les points de cultures gay entre les chapitres. Quand bien même elles ne sont apparemment pas très à jour, c'est intéressant et permet de placer l'oeuvre au delà du stade du divertissement et à bien l'ancrer dans la réalité. 

Pour finir, un petit mot rapide sur le dessin de Genroroh TAGAME : je ne connaissais pas du tout cet auteur (mais je dois dire que ses autres œuvres ne me tentent pas) et j'ai trouvé son trait plutôt joli. Il est fin, tout pastel, avec des pages d'ouvertures de chapitres toutes douces. On n'oublie pas une mini touche de fan service (si cela vous fait peur : n'ayez crainte, elle n'est absolument pas gênante) et le tour est joué ! 


Intelligent, pertinent et dans l'air du temps, Le mari de mon frère est un titre tout bonnement indispensable. Manga familial nouvelle génération, il fait tout aussi bien réfléchir que passer un très bon moment. Pourquoi bouder ce plaisir ? 


Au final...


▲ Des réflexions pertinentes sur l'homosexualité
▲ Un manga familial frais et parfois amusant
▲ Une lecture indispensable ! 


Fiche technique 

Nom VO: 弟の夫 (Ototo no Otto)                            
Origines: Japon - 2014
Date de publication FR: 08 Septembre 2016
Scénario: TAGAME Gengoroh
Dessins: TAGAME Gengoroh
Type: Seinen - tranche de vie
Editions: Akata
Age conseillé: 14 ans +
Prix public: 7€95

2 commentaires:

  1. Sandie Duclaud :

    Franchement je te le conseille, il est vraiment bon! Il ne "force" pas avec le thème et parvient donc à être accessible tout en visant juste. :)

    RépondreSupprimer