dimanche 8 février 2015

L♥DK - tome 1

Source image et résumé
Résumé: Aoi vit seule dans son appartement et le garçon qui vient d’emménager juste à côté n’est autre que Shûsei Kugayama, le prince du lycée qu’elle déteste depuis qu’il a froidement rejeté les avances de sa meilleure amie. Mais ce n’est que le début de ses soucis puisqu’elle va inonder l’appartement de ce dernier par accident et devoir l’abriter chez elle le temps des travaux. Shûsei prend alors un malin plaisir à la taquiner dès que l’occasion se présente. Aoi se trouve ainsi tiraillée entre son amie, à laquelle elle n’ose pas révéler la situation et son nouveau colocataire, qui se révèle peu à peu bien différent de ce qu’elle imaginait…


A découvrir...
La fiche du shôjo L-DK, pour découvrir le titre!


De par sa popularité, L♥DK est un titre qui m'intriguait depuis un bon moment. Le titre semblait, en effet, ravir le cœur de plus d'une lectrice. Alors, fais-je donc partie de celles-ci ? Je ne peux pour le moment pas me prononcer. Pour moi, ce premier volume de L♥DK n'est ni bon ni mauvais. Ça peut être l'introduction d'une très bonne série qui part sur des bases archi classiques pour une question de sûreté comme l'introduction d'un titre qui ne décollera vraiment jamais... 

Aoi est une jeune fille indépendante qui, du jour au lendemain, se voit forcée de cohabiter avec Shusei, le garçon le plus adulé de tout le lycée. Seulement voilà, il s'agit de son pire ennemi depuis qu'il a sèchement rejeté sa meilleure amie! Pourtant, Shusei est-il vraiment aussi impénétrable qu'il y parait ... ?

Comme on peut facilement s'en douter, de cette cohabitation va naître une mignonne romance, qui se fait également amusante de part les moqueries de Shusei. Le jeune homme ne manque en effet aucune occasion pour en faire baver à Aoi, qui ne parvient pas, malgré ses dires, à rester de glace face à son charme. Seulement voilà, les situations cocasses s'enchaînent et je ne parviens pas à être captivée, faute à beaucoup d'éléments prévisibles qui empêchent bien souvent la moindre petite surprise. De plus, j'ai trouvé que le tout s’enchaînait avec un peu trop de rapidité, j'aurais aimé un peu plus de fluidité dans certains éléments. 

Toutefois, malgré ces quelques points qui ne m'ont pas enchantée, l'idée de la collocation est souvent traitée avec un humour sympathique. Je me suis volontiers prise au jeu. Il faut reconnaître que plusieurs scènes sont amusantes et bien tournées, tant et si bien que l'on oublie parfois que l'on a déjà vu ça une dizaine de fois et qu'on se laisse tout simplement porter. La mangaka "ose" plus que ses comparses et offre des scènes plus "sexy". Le côté taquin de Shusei fait alors mouche et représente d'ailleurs à mes yeux l'atout majeur de ce début de série. Ce héros n'est pas coincé, il ose et s'amuse visiblement beaucoup. A ce sens, la scène du rendez-vous menotté était amusant. Dommage qu'il ai été parasité par autant de clichés. 

Pour ce qui est de l'héroïne, Aoi, elle est à l'image de la série: classique mais pas totalement déplaisante. En revanche, je ne cacherais pas que ses réactions m'ont parfois agacée. Elle fait en tout cas pale figure dans son duo avec Shusei. Du côté des personnages secondaires, on ne peut compter pour le moment que Moe, la gentille amie qui sera surement au centre d'un triangle amoureux par la suite. Je n'ai pas beaucoup aimé ce personnage que j'ai trouvé plutôt difficile à cerner. 

Le trait de Ayu Watanabe est joli, mais franchement sans saveurs et encore moins avec de la personnalité. Il est d'ailleurs un peu bancal dans les scènes un peu plus bougeantes, mais rien de bien méchant non plus. 

L♥DK est donc un shôjo qui devrait plaire aux amatrices du genre si elles ne recherchent rien d'innovant et ne sont pas exigeantes dans leur lecture. Peut-être en attendais-je trop, mais j'ai été un peu déçue par ce premier volume très cliché, mais tout de même sympathique. Reste à voir si cela peut évoluer! 


Au final...

▲ Globalement une lecture sympathique 
▲ Un héros amusant et moqueur
▲ Des situations cocasses

▼ Très cliché et classique
▼ Une héroïne qui manque de charme
▼ Un dessin maladroit et sans personnalité                           


Pour finir, un gros merci à Manga News et Pika Editions pour m'avoir fait remporter ce volume dans leur jeu-concours !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire