mardi 23 juillet 2013

Silver Spoon -tome 1


Résumé:  Yûgo Hachiken est un collégien qui vient du prestigieux établissement de Shin Sapporo. Il est ce qu'on appelle un génie quand on en vient aux mathématiques et aux autres matières cérébrales. Lorsqu'il arrive au lycée agricole de Ôezo, situé sur l'île d'Hokkaidô, il croit que sa vie sera facile : avec tous ces fils de fermiers incapables d'aligner deux équations, devenir premier de la classe sera du gâteau ! Mais c'était sans compter les cours d'élevage, de sciences de la nutrition, de gestion agricole et les clubs de sport épuisants? Comment va-t-il faire pour survivre dans cet enfer ?! Mais surtout, pourquoi est-il entré dans ce lycée qui semble ne pas du tout correspondre à son profil scolaire... ?
Source: Kurokawa.fr (image+résumé) 


Un manga sur l’agriculture, voilà quelque chose de peu commun... Et si le thème attire peu de base, j'aurais été surtout intriguée, comme beaucoup je l'imagine, par le nom d'Hiromu Arakawa...

Et c'est avec beaucoup d'humour qu'on suit Yugo Hachiken, qui va entrer, sans réel but ni rêve, dans la prestigieuse école agricole d'Oezo. Et il va vite se rendre compte (avec le lecteur d'ailleurs), qu'il ne connait pas tant que ça ce milieu...

C'est avec une certaine bonne humeur que nous lisons ce premier tome de Silver Spoon. Sous son aspect un tantinet ludique, la mangaka use de nos connaissances sur le sujet pour les tourner de façon à ce qu'on en apprenne plus sur ce monde. Bon, certains gags, comme celui de l’œuf de poule par exemple, est à la fois amusant et un peu lourd. Mais Hiromu Arakawa n'hésite pas à caricaturer ses personnages et ce, au point de nous faire rire en dépit de la blague un peu foireuse à la base. Décidément, elle se montre réellement talentueuse lorsqu'il s'agit de nous faire rire avec des éléments, pourtant parfois misérables ^^

On nous montre aussi le côté moins reluisant de ces métiers plus difficiles et éprouvants que l'on peut l'imaginer. C'est à travers le regard de Yugo, le simple citadin, que l'on s'en rend compte, non sans rire, que l'on doit être matinal... Et ne pas craindre les courbatures. Cet aspect est également prononcé au niveau des animaux, qui méritent de l'affection et du respect. J'apprécie vraiment la manière dont l'auteure place discrètement son message, sans tomber dans le pathos, ni dans un humour bon enfant qui finit par lasser.

Etant donné que Yugo n'a pour le moment aucun rêve, j'imagine que l'on suivra prochainement son parcours, qu'il découvrira de nouvelles passions... D'ailleurs, c'était assez intéressant de le voir s'orienter vers l'équitation, de leur entretien à sa première montée. J'ai hâte d'en voir plus!

Concernant les personnages, ils m'ont beaucoup plu, principalement le trio qui ressort à la lecture de ce premier tome. Yugo se montre attachant, dans la mesure où l'on s'y reconnait aisément, Aki fait sourire dans son duo avec le héros et apporte une note de douceur et Ichiro, toujours imperturbable, apporte un quota très plaisant de bizarrerie à la série. Les autres élèves de la classe sont variés et tous porteurs d'un sympathique caractère. Bien que l'on en voit certains entre chaque chapitre, j'apprécierais tout de même apprendre à mieux les connaître, sans compter que Hiromu Arakawa semble avoir bien peaufiné leurs caractères respectifs.

Au final... 

▲ Un univers original, très intéressant, puisqu'on découvre tout un monde qui ne nous ai pas si connu que ça
▲ Des personnages très sympathiques
▲ Un humour toujours aussi riche!  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire