samedi 26 janvier 2013

Arata tome 6

Résumé:
Doit-on faire confiance à l'argent ou bien aux personnes ?
Telle est la question qu'il faudra se poser dans la ville commerçante de Suzukura !!
Kadowaki a lui aussi débarqué dans le monde d'Amawakuni et l'heure des retrouvailles avec Arata est arrivée. Mais face à l'attitude infâme de Kadowaki, Arata et "Tsukuyo" vont réagir de façon inattendue.
Source: Kurokawa

Légèrement moins palpitant que le tome précédent, celui-ci pose une sorte de retour à la normale dans la quête d'Arata, tout en semant des évènements inattendus...

Directe suite du tome 5, un changement imprévu va modifier tout ce que l'on savait sur Tsukuyo... Sans vous spoiler d'avantage, j'ai juste adoré ce changement de situation que l'on ne pouvait deviner, et qui prépare le terrain pour des situations prometteuses. De plus, Arata en paraît que plus humain, renfermant lui aussi une haine aussi égale que celle de Kadowaki et un désir de vengeance ardant. J'espère revoir Tsukuyo dans ces circonstances!

Du côté de Kadowaki, fini la pitié, place à l'action. Yuu Watase montre dans ce tome l'ampleur de sa rancune et les effets désastreux qu'elle aura eu sur la vie d'Arata. D'ailleurs, je ne pensais pas qu'on allait à de telles extrémités dans leur conflit, d'autant plus que ce n'est au final qu'une broutille à nos yeux. Si Kadowaki m'avait plus que convaincue précédemment, c'est désormais à Arata d'inspirer une puissante pitié... Et un certain désir de vengeance de la part du lecteur !

Dans la seconde moitié du tome, on retrouve les bases de la quête d'Arata, avec un soutien plus présent de Kannagi. Et pour ce dernier point, je suis plus qu'enthousiaste, ayant l'occasion de voir le personnage sous un autre jour. Si auparavant, il n'était venu jusqu'ici que pour retrouver son amour, Homura, on montre qu'il commence petit à petit à changer, allant jusqu'à épargner la vie d'Arata.

Par contre, on retrouve toujours ces zones d'ombres au niveau des fourreaux divins et de leur fourreau serviteurs, sans compter que Yorunami n'a pas du tout l'étoffe d'un fourreau serviteur. Je regretterais ce manque de précision qui n'est pas habituel sur le pourquoi du comment des fourreaux serviteurs, mais disons que c'est infime. Alors oui, c'est la seule chose que je reprocherais, parce que le reste me suffit amplement.

Du côté de l'autre Arata, on en voit peu, mais ce qui nous ai donné est plus qu'encourageant pour la suite. L'arrivée de ce nouveau fourreau divin offre un peu de dynamisme au monde terrestre, d'autant plus que la petite Oribe semble bien décidée à défendre son Arata ^^. Reste à voir ce qui se passera dans la suite, mais autant vous dire que j'ai hâte d'en voir plus!

Au final... 

▲Toujours aussi captivant
Arata, décidément un très bon héros!
Kadowaki me manque déjà ^^

Aucun commentaire:

Publier un commentaire