mardi 22 janvier 2013

Arata tome 5

Résumé :

Des ombres noires rôdent autour de la princesse...
Après avoir fait la connaissnace du jeune fourreau Nagu, Arata se remet en route et continue son voyage. C'est alors qu'un étrange phénomène semble frapper la princesse ...!! De plus, un groupe de Fourreaux Divins appelés les "Six Fourreaux" passent à l'action et leur menace pèse désormais sur Arata... Un passage va à nouveau s'ouvrir dans la forêt interdite, transformant à jamais le destin de notre héros.
Source: Kurokawa


Que de rebondissements dans Arata ces derniers temps! Alors que nous pouvions redouter des longueurs, des banalités dans la série, Yuu Watase se renouvelle continuellement, que ce soit dans le monde d'Awakuni ou même dans le monde moderne, qui nous réserve des surprises dans ce tome ci... 

Commençons par Arata Hinohara. Nous étions rendus à la séparation entre le petit Nagu et le possesseur de Tsukuyo. Même si ce chapitre s'avère tout aussi intéressant, je passe directement à ce qui m’intéresse le plus, à savoir l'évolution de notre petit couple Arata/Kotoha... Car enfin, Kotoha se rend compte de son erreur sur la personne, ce qui la déstabilise au plus haut point... et me réjouis ^^ D'ailleurs, Yuu Watase est très douée pour faire passer les émotions de ses personnages, avec des visages très expressifs. 

Du côté de l'autre Arata, c'est là que je suis le plus enthousiaste. Il fait la connaissance de la mystérieuse Oribe, amenant en même temps multiples questions pour le lecteur et un léger commencement de romance comme on les aime. Mais la jeune fille reste source d'interrogations : comment fait-elle pour voir Arata ? Est-elle vraiment une simple lycéenne ? En étudiant son cas, on peut presque voir une parallèle avec le monde d'Awakuni, la rendant encore plus mystérieuse...  

Comme l'indique la couverture, ce tome met en avant Kadowaki, le grand ennemi d'Arata... Et c'est tant mieux! En plus d'être continuellement présenté comme "le grand méchant de l'histoire", il restait trop peu approfondi et l'on ne saisissait pas ses motivations. Ici, l'auteure nous dévoile avec habileté, réussissant le pari (ou du moins pour ma part) de nous le faire aimer, par le biais de la pitié. Et c'est avec une certaine joie que je le vois reprendre en quelque sorte les rennes de la série (au moins pendant quelques chapitres). Et quel rebondissement! Yuu Watase a joué avec un malin plaisir avec ses protagonistes, porteurs d'un avenir mouvementé pour Arata

Petit HS, mais j'aime toujours autant les pages bonus, noircies de sublimes croquis et explications de l'auteure! En plus de nous apporter quelques détails supplémentaires, difficiles à placer dans le récit, on peut admirer les croquis du maître, et ça, ce n'est pas négligeable... :p

Au final - Les plus et les moins du tome-

▲ Une intrigue bien menée, toujours plus mystérieuse
▲ Des personnages ultra-attachants, portés par de sublimes graphismes
▲ Kadowaki sur le devant de la scène!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire